Un peu de l’esprit de Carnegie

Ecrit par Mathieu Jehanno le 7 mars 2010 dans Articles - Pas de commentaire


Cette article est une traduction de « Losing Andrew Carnegie » du blog de Seth Godin, avec son aimable accord.

Andrew Carnegie [industriel et philanthrope américain] avait l’habitude de dire : « Enlevez mes hommes mais laissez mes usines et vous aurons bientôt de l’herbe partout qui recouvrent le sol des usines… Enlevez mes usines mais conservez mon personnel et bientôt vous aurez une nouvelle usine bien meilleure. »

Y-a-t-il encore des grandes entreprises qui raisonnent ainsi de nos jours ?

La plupart des entreprises font le raisonnement inverse. L’usine, les infrastructures, les brevets, les process, les procédures, le manuel, voilà ce qui compte. En effet, c’est ce que demandent les actionnaires.

Il apparaît que le succès survient pour les entreprises atypiques, celles qui retiennent les talents, les personnes irremplaçables, les linchpins [le titre du dernier livre de Seth Godin], les gens qui font une différence. Toute autre chose peut être répliquée facilement et pour pas cher.

Je vous ai proposé cet article, car je suis bien d’accord avec Seth Godin sur la valeur des personnes dans l’entreprise et qu’on oublie le facteur humain bien trop souvent dans les entreprises, encore plus lorsqu’elles ont une certaine taille. A nous donc de faire la différence, de nous faire remarquer et de montrer la valeur de l’humain.