Le premier pas du voyage…

Ecrit par Dolaur Crozon Cazin le 26 janvier 2010 dans Articles - 3 commentaires

Dans Getting Things Done, David Allen propose d’essayer, à un moment donné de prendre du recul et d’adopter une vue depuis 10000 pieds, sur sa propre vie. Comme en avion, dès que l’on prend de l’altitude, les détails s’estompent, mais les lignes se dessinent, les grandes formes du paysage s’assemblent, la vue d’ensemble du paysage se simplifie, devient plus abstraite, offerte au regard d’un seul tenant permet de se l’approprier, d’imaginer, de se projeter dans l’espace mais aussi le temps. Elle rend visible, ce qui auparavant était invisible. Une vue depuis 10000 pieds.

Mais comment faire  ? Comment prendre cet avion imaginaire, qui me permettra de percevoir la forme d’ensemble ? David Allen ne donne pas directement de piste opératoire.  Il n’y a aucune raison pour laisser cette opération au hasard, ou à l’improvisation. Ayant le désir de faire de 2010 une grande année et la période des bonnes résolutions approchant, je me suis mis en quête d’un outil, d’une méthode, d’un processus qui me permette de faire advenir cette image. Au  final, je n’ai pas eu à chercher bien loin. Il y a de cela quelques temps, en pleine période d’interrogation professionnelle, j’avais tenté l’exercice, je me suis procuré du matériel… Et puis  j’ai laissé tomber pour poursuivre d’autres intérêts. Aujourd’hui alors qu’une croisée des chemins se profile à l’horizon, je me reprend le thème tout en vous en faisant profiter.

Le premier outil que j’ai à ma disposition s’appelle The Personnal Compass et est édité par GROVE Consultants. Grove est une société de conseil spécialisée dans la facilitation, qui est un domaine passionnant, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir.

Le Compass est un outil et un processus. Il se présente sous la forme d’un cahier, A3 à l’italienne avec sur chaque page une étape à suivre. Il s’agit vraiment d’un cheminent et chaque phase peut se réaliser en un temps assez court, un temps prédéfini est associé à chaque étape, c’est un minimum, mais il est conseillé de s’y tenir, cela fait partie de l’exercice. Voici les étapes :

Etape 1 : Point de départ (Starting point)

Etape 2 : Histoire (History)

Etape 3 : Inventaire (Inventory)

Etape 4 : Intersections (Cross Section )

Etape 5 : Vision (Vision)

Etape 6 : Choix (Choices)

Etape 7 : Plan d’action (Action Plan)

Nous allons commencer notre voyage par le premier pas, le point de départ. Pour ce premier pas on dispose de 25 minutes. Le moment est venu de  trouver un endroit confortable et calme, un moment sans distraction de sortir son minuteur et de plonger dans l’action. S’il n’y pas de vent favorable pour qui n’a pas de direction, il n’en reste pas moins que le voyage est un peu conditionné par le port de départ. Où en êtes vous ? Quelles sont vos contraintes, vos aspirations ? L’idée  est de ne pas garer tout ça dans votre tête mais de les coucher sur papier et surtout de les imaginer le plus possible. Le plus visuel, le meilleur.